Accueil VidéosAutres Eric Zemmour interpellé par une femme voilée au cri de «Vive l’islam»

Eric Zemmour interpellé par une femme voilée au cri de «Vive l’islam»

2 commentaires

Une semaine après son agression (lien: https://www.zemmour.fr/video/autres/eric-zemmour-agresse-et-insulte-par-une-racaille-en-pleine-rue/), Eric Zemmour a de nouveau été pris à partie dans la rue à Paris. Même si cette interpellation n’est pas à proprement parler violente, elle représente ce que vivent régulièrement de nombreux français dans les rues du pays.

2 commentaires

Moussa 19 mai 2020 - 23 h 25 min

Qu’il déposé plainte alors

Répondre
Hupez 22 mai 2020 - 2 h 41 min

Je ne suis pas juriste mais…non ce n’est pas une ‘interpellation’. C’est une agression sur la voie publique.
Je ne suis pas Larousse mais…aDresser la parole n’est pas aGresser la parole.
Je ne suis pas vétérinaire non plus mais …ce que je vois sur la vidéo me fait penser à un chien enragé qui se jette sur un passant.
Je ne suis pas voyante non plus mais… je soupçonne qu’on dira encore comme souvent : ‘ Il a juste aboyé, il n’a même pas mordu ‘!?
Déjà ce que disait l’autre (en gros) : ‘….même pas craché…juste fait un doigt d’honneur et insulté…’ .
Je ne suis pas historienne mais…j’espère que Pasteur est déjà né.
Je ne suis pas comptable des excuses mais… je pense que plus tard on va encore parler de “bêtise”.
En effet, j’entends et je lis beaucoup ça. On vole, on arnaque, on escroque, on agresse verbalement, on braque avec une arme factice et l’auteur dit : “J’ai fait une bêtise” !!!

Mais… au fait, ça fait quel effet d’être ‘interpellé” comme ça brusquement, brutalement en rue ?
Dans quel état on rentre à la maison ? Surtout quand on a préféré une bonne fois pour toutes ne plus dire un mot aux siens sur ce qu’il se passe sur les trajets. Pour les protéger, ne pas les inquiéter. Eviter d’amener tant de crasses dans son foyer et les coeurs de ceux qu’on aime et qui tiennent à nous.
Et quand on se met à parler, ça fait quoi à la famille, aux amis quand on leur raconte…. ?
Je ne suis pas médecin mais … je pense que tout ça affecte notre (leur) organisme ?
Tout lapin surpris subitement dans les phares d’une voiture peut nous dire l’effet que ça fait.
Ici, il n’y a plus de mais….. car je suis un lapin. Je sais de quoi je parle et je peux et veux témoigner du choc, de l’effroi du à la surprise qui me font tantôt m’enfuir tantôt rester figé sur place lorsqu’on me surprend sauvagement à un moment où je ne m’y attendais pas. Heureusement, je suis un lapin de sang froid et je survis toujours.
Je ne suis pas psychiatre mais…..Boris Cyrulnik, oui.
En le lisant j’appris un jour que c’était grâce à mes ressources personnelles que je me relevais à chaque fois.
Que j’avais énormément de pouvoir sur moi-même. Une capacité à surmonter l’adversité, à me réconcilier avec tout et tous dont et surtout moi-même. Il appelle cela la RESILIENCE.
A l’époque je ne pensais pas encore que de tout bonnement aller mettre mon nez dehors pour faire le tour du bloc me causerait tant ….disons…. d’appréhension et que je devrais à chaque moindre pas mobiliser toutes mes forces mentales, ma vigilance, ma prudence, ma tolérance, ma courtoisie, ma civilité afin de ne blesser personne par je ne sais quel regard, vêtement, assurance, ????
Et surtout bien laisser ma montre, mon collier et mes boucles d’oreille de pacotille et mon rose-à-lèvres dans le tiroir de ma commode*. Et bien sûr ma langue en poche. Aussi respecter le couvre-feu : pas de lapine seule dehors après la nuit tombée ! Je suis un lapin femelle, résiliante non-stop, H24.

J’ai dit Cyrulnik ? Je pense que je me trompe. Ce n’est pas lui qui a parlé de résilience, c’est Ségolène Royal. Ah, Non ! Ca me revient maintenant, c’est Emmanuel Macron. Peu importe le messager, c’est le mot qui compte : RESILIENCE. On n’entend plus que ça (avec Covid) !
En tant que lapin très ordinaire je n’ endure et ne souffre que de choses ordinaires, banales, courantes.
M. Zemmour, vous êtes un lapin EXTRAordinaire. Beaucoup plus exposé aux phares de voitures que nous les ‘anonymes’.
Je vous souhaite bonne continuation. Et que ceux qui vous croisent, plutôt que de filmer vos agressions violentes choisissent de vous défendre pacifiquement, de vous entourer, de vous soutenir et vous proposent de vous accompagner au commissariat où ils pourront témoigner.
Se soutenir, c’est ce qu’on fait entre gens civilisés.
Respectueusement.
*C’est pas vraiment là que je les range.
Et qui est ce caméraman, pour avoir été là juste au bon/mauvais moment ?

Combien de fois ne sommes-nous pas interpellés ! interloqués, choqués par des propos tenus à la télé ?! Combien de fois me suis-je retenue d’envoyer ma savate sur mon téléviseur ?!Combien de gros mots proférés bien à l’abri dans mon salon ! Mais en rue, jamais.
L’effet que ça fait

Répondre

Laisser un commentaire

Vous pourriez aussi apprecier