Accueil Vidéos Interdit d’interdire – Eric Zemmour sur Eric Zemmour

Interdit d’interdire – Eric Zemmour sur Eric Zemmour

S'abonner à la newsletter

Frédéric Taddeï recevait Eric Zemmour ce lundi 08 novembre 2021 sur RT France.

7 commentaires

Michel Bourgeois 11 novembre 2021 - 10 h 22 min

Veuillez, svp, mentionner beaucoup plus souvent la bombe démographique, parler s’ en en milliers de millions, plutôt qu’ en milliards. Bonne chance . Meilleures salutations.

Répondre
Jean BART 12 novembre 2021 - 10 h 51 min

Bon, les élections sont dans cinq mois.
Novembre, le froid et la brume font leur apparition, et les jours décroissent sous les latitudes métropolitaines. Ceux qui sont encore du bon côté de la barrière risquent, et il ne faut pas leur en vouloir, de simplifier leur quotidien par un déni homéopathique.
Sur la subversion culturelle et démographique et leurs conséquences au quotidien en termes de désagréments, asphyxies, et rapports d’intimidations et de forces, avec souvent une atmosphère et un pouvoir favorables au camp des communautaristes et des ridicules (mais bien ancrés et sachant faire régner leur tyrannie) ridiculisant le sentiment d’appartenance à une nation, que cela soit dit à nouveau : seuls ceux et celles qui en subissent la réalité peuvent être réceptifs à un discours l’exposant.
Donc c’est dit : M Zemmour prend en compte cette préoccupation susceptible d’être en filigrane de bon nombre d’autres. Et il ne le fait pas, comme certain(e) le fait, pour s’attacher à sa raison de vivre en politique après une défaite qui aurait démontré l’imposture d’une gardienne carnassière de troupeau (Troupeau qui ne sent pas le danger de se confier à une telle opportuniste).

Cependant, si les imposteurs de l’humanisme arrivent à attiser l’idée que quelqu’un, qui s’attache au bien-fondé du sentiment d’appartenance à une nation, est forcément du côté des grands méchants patrons sans foi ni loi qui n’ont cure des pauvres, relégués et autres à la peine pour remonter à la surface, la course va devenir houleuse.

Alors, pour information : un ancien prête-z-y-dents qui avait déclaré que l’attention aux démunis était sa raison d’être (il avait précisé : « …Je dis bien : ma raison d’être ») s’était adjoint, lors de son squat de l’Élysée et de son range-scooter, les services d’un personnage qui, avant d’avoir l’immense honneur désintéressé de servir son Éminence protectrice des modestes, avait officié dans une administration eiffelo-triomphante en tant que responsable d’un ou deux corps du personnel, en s’asseyant de manière récurrente sur les textes de gestion du personnel dont la finalité sont une protection élémentaire contre les abus de pouvoir, les erreurs, ou les déviances « syndicales » ; les manquements de ce personnages eurent des conséquences tragiques sur un certain nombre de travailleurs/travailleuses.
Dans la même veine, le Directeur de la Direction dans laquelle était ce service cultivait le déni et les modifications, en termes de présence/absence de documents et de datations dans les dossiers, voire de passage à la trappe de dossiers entiers ; en toute logique socialiste, l’étape suivante d’un tel personnage a été l’occupation d’un poste national de gestion des retraites.
Bref, même si c’est sur la base d’un pédigrée bien fumeux que les « socialistes » hollandelagoniens vous attendent, il faut, au-delà d’anecdotes qui peuvent néanmoins contribuer à faire office de premiers seaux d’eau pour éteindre leurs impostures, s’apprêter à faire décoller les canadairs.

Quant aux sondages qui annoncent après une allocution de l’actuelle Éminence, une montée de ce dernier, ce doit être une erreur, ou une mutation du Covid qui s’attaque désormais aux fonctions intellectuelles de certains français.
Le faiseur de traversée de rue a, comme jamais auparavant, montré qui il était, si jamais il est quelqu’un, en évoquant des profiteurs d’allocations chômage.
Si certains veulent faire des économies dans le domaine, qu’ils ferment la partie censée accompagner les demandeurs d’emploi, quitte à introduire des règles encore plus drastiques en termes de dégressivité des allocations pour prévenir un éventuel sursaut du nombre des immondes profiteurs se vautrant impudiquement dans la boue délicieuse des minimas sociaux. (Proposition plus diplomatiques que de proposer de licencier tous les conseillers/conseillères de Pôle-Emploi qui « n’effectuent pas leur travail ») (pour rester poli).
Dans un domaine connexe, signalons que la « nouvelle » selon laquelle le chômage est à son plus bas (relayée par un journaliste de RTL et d’autres) est une tentative d’escroquerie intellectuelle.
Enfin, à titre d’informations, depuis quelques jours, des formations se multiplient à Pôle-Emploi, (une minorité est rémunérée et toutes n’acceptent pas tous les CV), qui plus est plus longues que jusqu’alors (allant souvent au-delà de l’échéance des Élections), multiplications qui pourraient indiquer une tentative de faire baisser artificiellement le nombre des demandeurs en catégorie 4.
Toujours dans le même domaine : des entreprises qui ont l’assise financière pour intégrer seules des demandeurs d’emplois y compris en ajustant leurs compétences, reçoivent des financements de Pôle-Emploi pour des embauches avec exigence préalable de compétences précises et poussées : ceci s’apparente à du détournement de fonds public, d’autant plus que, précisons-le à nouveau, la partie accompagnement des demandeurs de Pôle-Emploi a la réalité et la bienveillance de PolsterGeist.

Enfin, rappelons à titre de bonus pour les zygomatiques, qu’un CDD de 2 heures, pour une aide ou une autre à domicile, est comptabilisé comme une offre d’emploi (ça, c’est pour les chiffres, et la bonne humeur).

Manu a montré à nouveau qui il était. Ou/et Manu déraille.

Répondre
Jean BART 12 novembre 2021 - 11 h 15 min

Errata: Catégorie A et non 4 bien sûr (Ah les a). Donc l’astuce est de transformer les cat A en cat E. Marrant. Pour la com. (Vous aviez deviné?)

Répondre
BdiG 12 novembre 2021 - 21 h 00 min

Jean Bart votre pensum résume joliment les tripatouillages statistiques. Un Macron, comme ses comparses confondent en effet combines et actions.
E. Zemmour est « très indulgent » avec Macron lorsqu’il dit qu’il s’est présenté sans parti !!! Macron est un mix socialiste à la sauce la mitte/ Rocard; le tout touillé par les tripatouilleurs Attali feu Henry Hermand Minc Rothschild et consorts. Zemmour a raison lorsqu’il dit que Macron est le dernier avatar d’un système du passé. Il est la dernière (et ultime ?) tentative d’imposture démocratique. EZ est en l’état actuel la seule carte jouable pour éviter la catastrophe et sortir la France de la spirale infernale ou Mitran l’a précipité en 81.
Ez est le seul qui connait de Gaulle; tous les autres sans exception le citent sans rien en savoir.

Répondre
Eppo 13 novembre 2021 - 13 h 50 min

Hommage à Frederic TADDEI . Son professionnalisme et sa tolérance (Et ce malgré ses opinions politiques), permettent à Eric Zemmour de s’exprimer normalement. Sur le P.A.F., il est désormais rarissime de trouver un journaliste qui n’agresse pas, n’interrompt pas ses invités souverainistes, nationaux ou identitaires.

Répondre
BdiG 14 novembre 2021 - 15 h 22 min

Taddei a toujours donné la parole à des personnes hors pensée inique. Lorsqu’il invite des Attali Minc etc il mets en face des contradicteurs crédibles comme Zemmour Jordon et consorts

Répondre
MHAR 15 novembre 2021 - 14 h 20 min

Tout à fait d’accord avec votre analyse: c’est la pensée immédiate que j’ai eue, en visionnant cette interview: ENFIN un journaliste qui met de côté ses opinions (on ne sait pas lesquelles, par ailleurs, et c’est BIEN!), qui ne coupe pas la parole de son interviewé, etc. Cela repose…

Répondre

Laisser un commentaire

Vous pourriez aussi apprecier