Accueil VidéosZemmour & Naulleau Zemmour & Naulleau – 25 novembre 2020

Zemmour & Naulleau – 25 novembre 2020

Presse et pouvoir : pourquoi ça coince ?
Angela Merkel : les secrets d’une longévité
Donald Trump : feu vert pour la transition !
Le déconfinement impossible ? Avec Natasha Polony et Gilbert Deray
Petits commerces et grand désarroi avec Jérôme Fourquet de l’Ifop
C’était mieux après ? Antoine Bueno , auteur de « Futur, notre avenir de A à Z »

Commentaires

2 commentaires

kueny 30 novembre 2020 - 21 h 35 min

Monsieur Zemmour J ‘ai écouté avec attention et intérêt votre intervention dans l’émission face à l’info du 30 Novembre sur Cnews.Je vous écoute régulièrement. Je partage votre analyse sur “les violences policières”. Par contre je ne partage pas toute votre analyse de fin d’émission sur les catholiques. Le Pape a un discours équilibré sur les migrants. Il dit notamment que l’Europe ” a les instruments pour défendre la centralité de la personne humaine et pour trouver le juste équilibre entre le double devoir moral de protéger les droits de ses propres citoyens, et celui de garantir l’assistance et l’accueil des migrants” (encyclique P.35) Il parle p. 33 des “attentes irréalistes” des migrants, des “trafiquants sans scrupules” et réaffirme “le droit de ne pas émigrer, id est d’être en condition de demeurer sur sa propre terre.” Page 176 “Aimer un oppresseur, ce n’est pas accepter qu’il continue d’asservir…..l’aimer comme il faut c’est oeuvrer de différentes manières pour qu’il cesse d’opprimer..” Pacifiste oui mais il rappelle la possibilité d’une légitime défense par la force militaire, sans tomber “dans une interprétation trop large de ce droit éventuel” (page 187). Il délégitime la violence légitime du Coran page 208 :” La vérité, c’est que la violence ne trouve pas de fondement dans les convictions religieuses fondamentales, mais dans leurs déformations”.
Par ailleurs c’est trop caricatural de ranger les chrétiens dans des catégories de gauche où de droite. Un catholique n’est ni de gauche ni de droite. Il se doit d’accepter toute l’exigence de l’évangile. Il ne choisit pas entre aimer le Christ, aimer son prochain( sinon il ne peut aimer le Christ), défendre et respecter la vie de la conception à sa mort naturelle, préférer les pauvres, les faibles, les fragiles à l’image de son Maître… S’il fait un choix politique c’est toujours de manière imparfaite et en faisant des concessions car aucune voie politique ne défend toutes les valeurs évangéliques… Le chrétien est le levain dans la pâte et essaie de travailler avec ses frères humains croyants où non pour défendre le bien commun… Le pape ne peut pas abandonner l’Europe, ni la sacrifier… Cela ne peut pas être dans son intention… Qu’il soit plus proche de sa région d’origine est normale, comme Jean-Paul II était sensible à sa Pologne natale. Le pape aime tous les hommes et désire le salut de tous les hommes et de tous les peuples. Ce n’est pas un chef politique. L’Eglise est universelle. Il est dans son rôle lorsqu’il défend le pauvre, le faible, le marginalisé… Il ne défend pas l’oppresseur.. Mais comme son Maître il condamne les actes mais pas les hommes.
Merci pour vos analyses très pertinentes et votre défense de la religion catholique et des valeurs chrétiennes de la France.
Bien à vous.

Répondre
sangmelima 5 décembre 2020 - 14 h 39 min

Vous perdez votre temps Kueny… Zemmour ne lit jamais les commentaires, quels qu’ils soient, sur le net. Il n’a pas tort d’ailleurs, il y a tellement de chienlit qu’on finit par perdre son temps précieux de vie !
Par ailleurs, Zemmour est bien un “ami” de la France, mais celle que vous supposez. Zemmour voudrait in fine que “sa” France emploie les mêmes méthodes que son pays exemplaire… Israël. On a d’autres façon d’être d’authentiques amis me semble-t-il…
Quant au pape François, il est toujours remarquable d’entendre les catholiques pratiquants s’amouracher de leur pape et de celui-ci en particulier. Bergognio est juste un outil utile des mondialistes dont il a lui aussi reçu la “feuille de route”… d’où ses trahisons insidieuses envers le vrai message christique. Bergongnio songe à sa retraite chapeau dans les ors des résidences vaticanaises destinées aux papes bien alignés sur la doxa mondialiste.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous pourriez aussi apprecier